grille d’accords

Une grille est un document mettant en valeur les accords et la structure d’un titre.
Prenons l’exemple d’un thème de jazz dont voici la partition :

premiertheme

Sur cette partition nous avons donc la mélodie (le thème) et les accords situés au dessus de la portée musicale. Ces accords sont indiqués en chiffrage anglo-saxon (voir l’article précédent sur le chiffrage).

Lorsque l’on découvre un nouveau morceau, on pourra dans un premier temps étudier sa structure, sa tonalité et sa métrique (4/4 dans cet exemple). On peut constater que ce thème est en DO majeur, sa métrique est en 4/4 (4 noires par mesure) et qu’il est constitué de 2 parties de 16 mesures pour un total de 32 mesures . En effet, à la moitié de la partition, on retrouve sur les 4 premières mesures la même mélodie qu’au début du thème, avec une variation sur la fin qui va nous permettre de conclure le morceau. Nous allons appelé la première partie A et la deuxième partie B.

La partie A se termine par l’accord de septième de dominante (G7) afin de provoquer une tension (instabilité) qui va appeler notre deuxième partie B, qui elle commence avec l’accord de tonique (C, accord de la tonalité, très stable). Cette partie B peut se terminer par l’accord C ; mais si l’on veut par exemple lancer une improvisation après la première exposition du thème, on pourra créer une tension à la dernière mesure en rajoutant les accords qui sont entre parenthèses (D-7 G7).

Voici maintenant ce que l’on appelle la grille de ce morceaux :

premieregrille

Une grille est donc un document simplifié, nous renseignant sur la structure du thème et sur les accords (l’harmonie). Par rapport à notre partition d’origine, on constate que la mélodie n’est pas présente. On remarque également que le nombre de mesures affichées à diminué. En effet, j’ai employé des symboles permettant de faire une répétition de lecture :

repetition

Il y a également le symbole %, présent dans pas mal de mesures. Ce symbole nous indique qu’il faut refaire exactement ce qu’il y a dans la mesure qui précède :

mememesure

Ce symbole est assez pratique pour la clarté de la grille.

On remarque aussi que l’on a 2 accords dans la dernière mesure (D-7 G7). Sans précision de rythme au dessus de la portée et sachant que l’on est en 4/4 (4 noires dans la mesure), chaque accord aura une durée équivalente ; D-7 sur une blanche (égal à deux noires) et G7 sur également une blanche :

rythmeaccords

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>