harmoniques d’un son

Toute note émise, engendre une série d’autres notes plus aigues appelées harmoniques.

Ces harmoniques peuvent ne pas être audibles.

harmoniques

Ci-dessus, sont représentées les harmoniques de DO.Si le son émis à une fréquence f, l’harmonique de rang 2 aura une fréquence égale à f X 2. L’harmonique de rang 3 aura une fréquence f X 3 etc…

La fréquence d’un son est exprimée en Hertz (Hz). Cette unité nous indique le nombre de cycles de la vibration sonore par seconde.

grille d’accords

Une grille est un document mettant en valeur les accords et la structure d’un titre.
Prenons l’exemple d’un thème de jazz dont voici la partition :

premiertheme

Sur cette partition nous avons donc la mélodie (le thème) et les accords situés au dessus de la portée musicale. Ces accords sont indiqués en chiffrage anglo-saxon (voir l’article précédent sur le chiffrage).

Lorsque l’on découvre un nouveau morceau, on pourra dans un premier temps étudier sa structure, sa tonalité et sa métrique (4/4 dans cet exemple). On peut constater que ce thème est en DO majeur, sa métrique est en 4/4 (4 noires par mesure) et qu’il est constitué de 2 parties de 16 mesures pour un total de 32 mesures . En effet, à la moitié de la partition, on retrouve sur les 4 premières mesures la même mélodie qu’au début du thème, avec une variation sur la fin qui va nous permettre de conclure le morceau. Nous allons appelé la première partie A et la deuxième partie B.

La partie A se termine par l’accord de septième de dominante (G7) afin de provoquer une tension (instabilité) qui va appeler notre deuxième partie B, qui elle commence avec l’accord de tonique (C, accord de la tonalité, très stable). Cette partie B peut se terminer par l’accord C ; mais si l’on veut par exemple lancer une improvisation après la première exposition du thème, on pourra créer une tension à la dernière mesure en rajoutant les accords qui sont entre parenthèses (D-7 G7).

Voici maintenant ce que l’on appelle la grille de ce morceaux :

premieregrille

Une grille est donc un document simplifié, nous renseignant sur la structure du thème et sur les accords (l’harmonie). Par rapport à notre partition d’origine, on constate que la mélodie n’est pas présente. On remarque également que le nombre de mesures affichées à diminué. En effet, j’ai employé des symboles permettant de faire une répétition de lecture :

repetition

Il y a également le symbole %, présent dans pas mal de mesures. Ce symbole nous indique qu’il faut refaire exactement ce qu’il y a dans la mesure qui précède :

mememesure

Ce symbole est assez pratique pour la clarté de la grille.

On remarque aussi que l’on a 2 accords dans la dernière mesure (D-7 G7). Sans précision de rythme au dessus de la portée et sachant que l’on est en 4/4 (4 noires dans la mesure), chaque accord aura une durée équivalente ; D-7 sur une blanche (égal à deux noires) et G7 sur également une blanche :

rythmeaccords

gammes mineures

Précédemment nous avons étudié l’harmonie à partir de la gamme majeure. Cette gamme est utilisée pour des morceaux dont la tonalité sera majeure. Mais il existe aussi la tonalité mineure. Pour celle-ci les choses sont un peu différente car il existe plusieurs gammes mineures. Je vais dans cet article aborder 3 gammes mineures importantes (il en existe d’autres) :

La gamme mineure naturelle
La gamme mineure harmonique
La gamme mineure mélodique

LA GAMME mineure NATURELLE

La « gamme mineure naturelle » s’appelle également « gamme mineure relative ». En effet si l’on prend par exemple la gamme de LA mineure naturelle, on se rend compte qu’elle est constituée des mêmes notes qui compose la gamme de DO majeure.

gammemineure1

On dit que la gamme relative à la gamme de LA mineur naturelle est la gamme de DO majeure. On dit également que la gamme relative à la gamme de Do majeure est la gamme de LA mineure naturelle.
La gamme majeure et sa relative mineur naturelle partagent donc la même armure (nombre d’altérations à la clé).Voici la structure d’une gamme mineure naturelle (ex : LA mineure naturelle) :

12b345b6b7

gammemineure2

Autre exemple (SI mineure naturelle) :

gammemineure3

Voici la gamme relative à la gamme de SI mineure naturelle :

gammemineure4

LA GAMME mineure HARMONIQUE

La gamme mineure harmonique est une gamme mineure dont on aura augmenté le degré VII d’1/2 ton. Voici sa structure :

12b345b6M7

gammemineure5

Le fait d’augmenter le degré VII d’une gamme mineure naturelle d’1/2 ton, nous donne une gamme mineure harmonique. Dans la gamme mineure naturelle, le degré VII n’est pas une note sensible (c’est à dire à 1/2 ton du degré I) ; donc le triton n’existe pas entre le degré IV et le degré VII. Par contre dans la gamme mineure harmonique, on retrouve ce fameux triton :

gammemineure6

LA GAMME mineure MELODIQUE

La gamme mineure mélodique est une gamme mineure harmonique dont on aura augmenté le degré VI d’1/2 ton. Voici sa structure :

12b3456M7

gammemineure7

Avec la gamme mineure harmonique, on remarque que l’intervalle séparant le degré VI et le degré VII est de 1 ton1/2. Cet écart étant assez important,on va donc augmenter le degré VI D’1/2 ton afin d’obtenir une gamme très mélodique (d’où son nom).

gammemineure8

TABLEAUX D’ACCORDS DE CES 3 GAMMES MINEURES

mineure NATURELLE

ton Im7 IIm7b5 bIIIM7 IVm7 Vm7 bVIM7 VII7
LAm Am7 Bm7b5 CM7 Dm7 Em7 FM7 G7
REm Dm7 Em7b5 FM7 Gm7 Am7 BbM7 C7
SOLm Gm7 Am7b5 BbM7 Cm7 Dm7 EbM7 F7
DOm Cm7 Dm7b5 EbM7 Fm7 Gm7 AbM7 Bb7
FAm Fm7 Gm7b5 AbM7 Bbm7 Cm7 DbM7 Eb7
SIbm Bbm7 Cm7b5 DbM7 Ebm7 Fm7 GbM7 Ab7
MIbm Ebm7 Fm7b5 GbM7 Abm7 Bbm7 CbM7 Db7
LAbm Abm7 Bbm7b5 CbM7 Dbm7 Ebm7 FbM7 Gb7
DO#m C#m7 D#m7b5 EM7 F#m7 G#m7 AM7 B7
FA#m F#m7 G#m7b5 AM7 Bm7 C#m7 DM7 E7
SIm Bm7 C#m7b5 DM7 Em7 F#m7 GM7 A7
MIm Em7 F#m7b5 GM7 Am7 Bm7 CM7 D7

mineure HARMONIQUE

ton ImM7 IIm7b5 bIIIM7#5 IVm7 V7 bVIM7 #VII7
LAm AmM7 Bm7b5 CM7#5 Dm7 E7 FM7 G#7dim
REm DmM7 Em7b5 FM7#5 Gm7 A7 BbM7 C#7dim
SOLm GmM7 Am7b5 BbM7#5 Cm7 D7 EbM7 F#7dim
DOm CmM7 Dm7b5 EbM7#5 Fm7 G7 AbM7 B7dim
FAm FmM7 Gm7b5 AbM7#5 Bbm7 C7 DbM7 E7dim
SIbm BbmM7 Cm7b5 DbM7#5 Ebm7 F7 GbM7 A7dim
MIbm EbmM7 Fm7b5 GbM7#5 Abm7 Bb7 CbM7 D7dim
LAbm AbmM7 Bbm7b5 CbM7#5 Dm7 Eb7 FbM7 G7dim
DO#m C#mM7 D#m7b5 EM7#5 F#m7 G#7 AM7 B#7dim
FA#m F#mM7 G#m7b5 AM7#5 Bm7 C#7 DM7 E#7dim
SIm BmM7 C#m7b5 DM7#5 Em7 F#7 GM7 A#7dim
MIm EmM7 F#m7b5 GM7#5 Am7 B7 CM7 D#7dim

mineure MELODIQUE

ton ImM7 IIm7 bIIIM7#5 IV7 V7 VIm7b5 #VIIm7b5
LAm AmM7 Bm7 CM7#5 D7 E7 F#m7b5 G#m7b5
REm DmM7 Em7 FM7#5 G7 A7 Bm7b5 C#m7b5
SOLm GmM7 Am7 BbM7#5 C7 D7 Em7b5 F#m7b5
DOm CmM7 Dm7 EbM7#5 F7 G7 Am7b5 Bm7b5
FAm FmM7 Gm7 AbM7#5 Bb7 C7 Dm7b5 Em7b5
SIbm BbmM7 Cm7 DbM7#5 Eb7 F7 Gm7b5 Am7b5
MIbm EbmM7 Fm7 GbM7#5 Ab7 Bb7 Cm7b5 Dm7b5
LAbm AbmM7 Bbm7 CbM7#5 D7 Eb7 Fm7b5 Gm7b5
DO#m C#mM7 D#m7 EM7#5 F#7 G#7 A#m7b5 B#m7b5
FA#m F#mM7 G#m7 AM7#5 B7 C#7 D#m7b5 E#m7b5
SIm BmM7 C#m7 DM7#5 E7 F#7 G#m7b5 A#m7b5
MIm EmM7 F#m7 GM7#5 A7 B7 C#m7b5 D#m7b5

fonction des accords

Les 7 accords basés sur la gamme majeure peuvent être classés en 3 types, suivant qu’ils contiennent ou pas le degré IV de la gamme ou qu’ils contiennent le triton (c’est à dire les degrés IV et VII).

fonctionaccord1

ACCORDS NE CONTENANT PAS LE DEGRE IV

IM7 est un accord TONIQUE, c’est à dire un accord très stable ; c’est lui qui permet d’établir la tonalité.
IIIm7 est un accord SUBSTITUT de la TONIQUE, en effet dans la tonalité de DO majeure, Em7 est équivalent à CM7 ; Em7 est un CM7(9) sans fondamentale.
VIm7 est un accord également SUBSTITUT de la TONIQUE, Am7 est le le troisième renversement de C6 (DO – MI – SOL avec une basse de LA).

ACCORDS CONTENANT LE DEGRE IV MAIS PAS LE TRITON

IVM7 est un accord de SOUS DOMINANTE, c’est un accord moins stable que les accords de tonique et substitut de la tonique.
IIm7 est également un accord de SOUS DOMINANTE. Dm7 est le troisième renversement de F6 (FA – LA – DO avec une basse de RE).

ACCORDS CONTENANT LE TRITON

V7 est un accord de DOMINANTE. Etant donné que le triton est un intervalle instable, il a tendance à chercher le repos, à résoudre sur un accord stable.
VIIm7b5 est aussi un accord de DOMINANTE. Il contient également le triton. Bm7b5 est un accord de G9 sans la fondamentale. (SOL – SI – RE – FA – LA).

TABLEAU RECAPITULATIF

accords
contenance
fonction
caractère
IM7 IIIm7 VIm7
pas de degré IV
TONIQUE
stable
IIm7 IVM7
degré IV sans triton
SOUS DOMINANTE
moins stable
V7 VIIm7b5
contenant le triton
DOMINANTE
instable

fonctionaccord3

RESOLUTION DE L’ACCORD DE SEPTIEME

fonctionaccord2

Résolution du triton :
– Si a tendance à aller vers DO
– FA a tendance à aller vers MI
Donc G7 provoque une attirance grâce à son triton.
Dans l’exemple ci-dessus, la quinte de chaque accord n’a pas été représentée. En effet la quinte d’un accord n’est pas une note importante. Elle est de toute façon entendue car c’est la troisième harmonique de la note fondamentale. De plus dans une formation, le bassiste est là pour nous faire entendre les fondamentales et les quintes des accords (c’est son rôle).

chiffrage

CHIFFRAGE DES NOTES

Tous le monde connait le nom des notes (do re mi fa sol la si), mais il existe une autre manière de les appeler. C’est le chiffrage ANGLO-SAXON . On remplace le nom des notes par des lettres. On trouve très souvent ce type de chiffrage.

DO C
RE D
MI E
FA F
SOL G
LA A
SI B

CHIFFRAGE DES INTERVALLES

Plutôt que d’écrire un intervalles en toute lettre, on va simplifier leur notation :

fondamentale 1
seconde mineur b2
seconde majeure 2
tierce mineure b3
tierce majeure 3
quarte 4
quinte diminué b5
quinte 5
quinte augmenté #5
sixte mineure b6
sixte majeure 6
septième mineure b7
septième majeure M7
septième diminué bb7

CHIFFRAGE DES ACCORDS

Le chiffrage des accords est la manière dont on les écrit sur une partition ou une grille d’accords (une grille est une suite d’accords). Il existe plusieurs chiffrage pour un même accord. Il est bon de connaitre ces chiffrages afin de pouvoir déchiffrer une partition ou une grille d’accords sans problème.

Voici ces différents types de chiffrage (toujours en accord de DO ; DO = C) :

C Majeur C
C mineur Cm
C suspendu (sus4) Csus4 C4
C Cadd2 Cadd2
C diminuée Cdim
C quinte augmentée C5# C+
C quinte diminuée C5b
C septième C7
C mineur septième Cm7
C septième Majeure C7M CM7
C septième diminuée C7dim C°7
C mineur septième quinte diminuée Cm7b5
C septième sus quarte C7sus4 C74
C mineur septième Majeure CmM7
C mineur sixte Cm6

Un accord mineur peut également être chiffré de cette manière :

chiffrage1

L’accord mineur septième quinte diminuée (que l’on appelle aussi accord semi-diminué) peut également être chiffré de cette manière :

chiffrage2

 

 

L’accord Majeur septième, peut également être chiffré de cette manière :

chiffrage3

accords de 4 sons

L’article précédent a traité des accords majeur et mineur de 3 sons. Nous allons aborder maintenant les accords de 4 sons en rajoutant la septième.

L’ACCORD de SEPTIEME :

L’accord de septième est un accord majeur dans lequel on ajoute une septième mineure. La septième mineure se trouve à 5 tons de la fondamentale.

ex : DO7 DO – MI – SOL – SIb

Sur les partitions, les accords de septième mineure se notent par exemple : DO7 (et non pas DO7mineur). Le fait de n’écrire que DO7 implique que la septième est mineure.

Une astuce consiste à baisser la fondamentale d’ 1 ton, ainsi on trouve plus vite notre septième mineure.

constructionaccord5

constructionaccord6

L’ACCORD mineur SEPTIEME :

L’accord mineur septième est un accord mineur dans lequel on ajoute une septième mineure.

ex : DO mineur 7 DO- MIb – SOL – SIb

constructionaccord7

 

 

 

L’ACCORD de SEPTIEME MAJEURE :

L’accord de septième majeure est un accord majeur dans lequel on ajoute une septième majeure.

ex : DOM7 DO- MI – SOL – SI

L’ACCORD mineur SEPTIEME QUINTE diminué :

L’accord mineur septième quinte diminué est un accord mineur avec une quinte diminué dans lequel on ajoute une septième majeure.

ex : DO mineur 7 b5 DO- MIb – SOLb – SIb

L’ACCORD de SEPTIEME diminué :

L’accord de septième diminué est un accord mineur avec une quinte diminué dans lequel on ajoute une septième diminué.

ex : DO7dim DO- MIb – SOLb – SIbb

La septième diminué est une septième mineure baissée d’1/2 ton.

On pourrait dire que cet intervalle est aussi une sixte, mais il faut respecter le nom de la septième note ; il faudra donc employer les altérations nécessaires (# ou b) afin d’avoir le bon nom.

L’ACCORD de SEPTIEME QUARTE :

L’accord de septième avec quarte est un accord suspendu avec une quarte, une quinte et une septième mineure. La quarte remplace la tierce.

ex : DO 7 sus4 DO- FA – SOL – SIb

L’ACCORD mineur SEPTIEME MAJEURE :

L’accord mineur septième majeure est un accord mineur avec une septième majeure.

ex : DO mineur M7 DO- MIb – SOL – SI

L’ACCORD mineur SIXTE :

L’accord mineur sixte est un accord mineur avec une sixte majeure.

ex : DO mineur 6 DO- MIb – SOL – LA

Il est évident qu’il existe d’autres formes d’accords que nous étudierons par la suite.

accords de 3 sons

Un accord est un groupe de notes jouées simultanément. Il est constitué d’au moins 3 notes différentes. Dans un premier temps on étudiera les accords de trois sons (ou 3 notes).

L’ACCORD MAJEUR

Cet accord est constitué de 3 notes différentes :

– la fondamentale (celle qui donne le nom de l’accord)
– la tierce majeure (une tierce majeure au dessus de la note fondamentale)
– la quinte juste (une quinte juste au dessus de la note fondamentale)

exemples :

constructionaccord1

 

 

 

L’accord de DO majeur est constitué de la fondamentale DO, de la tierce majeure MI et de la quinte juste SOL.

constructionaccord2

 

 

 

Pour trouver les notes d’un accord majeur :
– la fondamentale (nom de l’accord)
– la tierce majeure (intervalle de 2 tons)
– la quinte juste (intervalle de 3 tons1/2)

Pour des raisons de simplicité, on nommera la quinte juste simplement par quinte . Idem pour tous les intervalles juste.

quinte juste = quinte
quarte juste = quarte
octave juste = octave

En fait on supprime le terme juste.

L’ACCORD MINEUR

Par rapport à l’accord majeur, l’accord mineur change juste au niveau de la tierce. On remplace la tierce majeure par évidemment une tierce mineure ; c’est tout.

Il est très important de savoir que le rôle de la tierce dans un accord est primordial. Entre une tierce majeure et mineure, le son de l’accord est totalement différent. La fondamentale et la quinte servent de pilier à l’accord.

Pour trouver les notes d’un accord mineur :

– la fondamentale (nom de l’accord)
– la tierce mineure (intervalle de 1ton1/2)
– la quinte juste (intervalle de 3 tons1/2)

constructionaccord3

constructionaccord4

 

 

 

 

 

 

L’ACCORD SUSPENDU (sus4)

L’accord suspendu est un accord majeur ou l’on remplace la tierce majeure par la quarte.
Pour trouver les notes d’un accord suspendu (sus4) :

– la fondamentale (nom de l’accord)
– la quarte (intervalle de 2 tons1/2)
– la quinte juste (intervalle de 3 tons1/2)

L’ACCORD add2

L’accord add2 est un accord majeur ou l’on ajoute (add) la seconde majeure.
Pour trouver les notes d’un accord add :

– la fondamentale (nom de l’accord)
– la seconde majeure (intervalle de 1 ton)
– la tierce majeure (intervalle de 2 tons)
– la quinte juste (intervalle de 3 tons1/2)

L’ACCORD DIMINUE

L’accord diminué est un accord mineur ou la quinte est diminué d’1/2 ton..
Pour trouver les notes d’un accord diminué :

– la fondamentale (nom de l’accord)
– la tierce mineure (intervalle de 1 tons1/2)
– la quinte diminuée (intervalle de 3 tons)

L’ACCORD DE QUINTE AUGMENTE

L’accord de quinte augmenté est un accord majeur ou la quinte est augmenté d’1/2 ton..
Pour trouver les notes d’un accord de quinte augmenté :

– la fondamentale (nom de l’accord)
– la tierce majeure (intervalle de 2 tons)
– la quinte augmenté (intervalle de 4 tons)

L’ACCORD DE QUINTE DIMINUE

L’accord de quinte diminué est un accord majeur ou la quinte est diminué d’1/2 ton..
Pour trouver les notes d’un accord de quinte diminué :

– la fondamentale (nom de l’accord)
– la tierce majeure (intervalle de 2 tons)
– la quinte diminué (intervalle de 3 tons)

A SAVOIR PAR COEUR

On doit connaitre toutes les notes constituant un accord majeur. C’est un minimum. Pour l’accord mineur, il suffira de baisser la tierce majeure d’1/2 ton.

Voici un tableau à savoir par coeur :

accord composition
DO majeur DO – MI – SOL
FA majeur FA – LA – DO
SIb majeur SIb – RE – FA
MIb majeur MIb – SOL – SIb
LAb majeur LAb – DO – MIb
REb majeur REb – FA – LAb
SOLb majeur SOLb – SIb – REb
SI majeur SI – RE# – FA#
MI majeur MI – SOL# – SI
LA majeur LA – DO# – MI
RE majeur RE – FA# – LA
SOL majeur SOL – SI – RE